PH Guignard nous explique comment va fonctionner la COP

31/10/2015 at 8 h 39 min
Pierre-Henri Guignard COP21
Pierre-Henri Guignard coordonne toute l’organisation de la COP21. En arrière-plan, le montage de la salle plénière de la Conférence Climat au Bourget. (©SG COP21)

A un mois du début de la COP21 (30 novembre-11 décembre 2015), nous avons interrogé le secrétaire général chargé de la préparation et de l’organisation de la Conférence Climat, Pierre-Henri Guignard, sur cet événement d’une ampleur inédite en France depuis 1948.

1) Qui est concrètement en charge de l’organisation de la COP21 ?

Un Comité de pilotage ministériel, présidé par le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, a été mis en place pour cette occasion.

Je suis à la tête du Secrétariat général en charge de la préparation et de l’organisation de la COP21. Il s’agit d’une équipe d’une cinquantaine de personnes détachées, essentiellement des ministères des Affaires étrangères, de l’Écologie, de l’Intérieur pour la sécurité et de l’Education Nationale pour les relations avec la société civile et notamment avec les jeunes.

Nous travaillons en étroite association avec l’équipe de négociation qui est dirigée par Laurence Tubiana, ambassadrice chargée des négociations sur les changements climatiques.

Nous avons signé avec la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CNUCCC) un « accord de siège »(1) qui détaille les conditions d’organisation de la COP.

2) Où a lieu la COP21 et comment le site est-il organisé ?

L’ensemble de la Conférence se tiendra au Bourget. Ce site a été choisi parce qu’il présente, sur le plan logistique, la meilleure capacité d’accueil et d’accessibilité pour les délégations officielles mais aussi pour la société civile et les médias.

Le Centre de conférence où se tiendront les négociations, aussi appelée « zone bleue », sera géré par les Nations Unies et sera accessible uniquement aux personnes accréditées. Toutes les délégations seront regroupées au cœur de ce Centre de conférence. Deux salles plénières et 32 salles de négociations sont aménagées pour l’événement.

Le Président de la République et le ministre des Affaires étrangères ont exprimé le souhait d’associer largement la société civile (collectivités, associations, entreprises, visiteurs particuliers, etc.) à cet événement. C’est pourquoi, nous avons décidé de créer un espace de 20 000 m²  baptisé « Espaces Générations Climat » qui leur est dédié à quelques mètres seulement de la zone bleue. Ils seront ouverts gratuitement au public, ce qui constitue une première dans l’histoire des COP.

Enfin, la Galerie est un espace d’exposition réservé aux professionnels qui a vocation à offrir un panorama des solutions développées par les entreprises pour faire face aux changements climatiques.

Plan du site de la COP21
Plan du site de la Conférence Climat (©SG COP21)

3) Combien de personnes sont attendues lors de la COP21 ?

Près de 40 000 personnes sont attendues lors de cette Conférence dont 10 000 délégués de 195 pays, des représentants de 2 000 organisations non gouvernementales et près de 3 000 journalistes.

Le dernier év2nement diplomatique international d’une telle ampleur en France est la Conférence de Paris en 1948 qui a donné lieu à l’adoption de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme. Nous devons faire de Paris 2015 une réussite à la hauteur de ce précédent.

4) Quel est le coût de cet événement et comment est-il financé ?

Le budget de la COP21 est de 170 millions d’euros. Il a été voté par le Parlement sur les années budgétaires 2015-2016. L’objectif fixé par Laurent Fabius est de rester dans cette enveloppe budgétaire. Près de 20% des frais devraient être couverts par des mécènes privés.

L’office de Tourisme et des Congrès de Paris considère que la COP devrait rapporter environ 100 millions d’euros à la région Île de-France, du fait des dépenses diverses des participants (hébergement, restauration, achats, etc.).

5) Quelles sont les prochaines grandes échéances d’ici à la COP21 ?

Le chantier du site de la COP21, d’une superficie de 180 000 m², a commencé le 5 octobre. Près de 50 prestataires (environ 3 000 personnes) travaillent d’arrache-pied pour créer une véritable ville éphémère et accueillir dans les meilleures conditions cette Conférence. Sachant que nous devons remettre les clés du centre de Conférence le 28 novembre.

La France organise du 8 au 10 novembre une large consultation ministérielle informelle, la pré-COP, pour avancer sur les négociations alors qu’il reste peu de temps. Il reviendra ensuite à Laurent Fabius, de conclure cette négociation lors de la COP. La COP21 débutera le 30 novembre avec la journée des chefs d’Etat. Les ministres des 195 pays sont attendus dès le lundi 7 décembre.