Philippe Germa,directeur du WWF France, un ami nous a quitté

13/08/2015 at 17 h 49 min

D’abord ce vœu que nous nous approprions « Que l’océan et ses sirènes pleurent si fort qu’il nous le rende assez vivant dans nos mémoires ».

 

Philippe Germa a disparu Samedi 8 Août au large de l’atoll de Rangiroa au cours d’une plongée . Il était en compagnie de sa femme et de sa fille. Les hommages qui lui sont rendus sont nombreux : les grandes ONGs, Ségolène Royal, Laurent Fabius , le monde de la finance carbone….Mais aussi les Présidents de régions ultramarines comme Didier Robert; le WWF étant un partenaire solide outremer pour la sauvegarde de la biodiversité et des oéans.

 

Le 3 Août Philippe intervenait encore sur Nouvelle Calédonie Première https://www.youtube.com/watch?v=T-uPpUtcI5U regrettant « les griffes de l’exploitation minière » , rappelant à quel point » il était important de protéger un si beau paysage », d’en respecter la biodiversité, de sauvegarder une espèce en voie de disparition le dugong encore abondant sur les côtes calédoniennes, et rappelant l’immense chantier qui s’ouvrait avec la protection de la mer de corail.

Mais Philippe était surtout un ami

Avec Philippe, – « Germa » disions nous plutôt – , nos destins se croisent depuis les années 70; Nous avons monté « des coups » ; cheminé fidèlement aux côtés de  Brice Lalonde ; instauré des rencontres pendables,  des mauvaises, comme ERE européenne, des merveilleuses comme Génération Ecologie en 1990;  nous avons défendu l’écologie pour tous et préféré les associations aux partis. Nous avons pendu des crémaillères, fêter des anniversaires, enterré des amis chers…

Philippe faisait beaucoup pour rapprocher les mondes , se faire parler entre elles les différences. Depuis son entrée au WWF , nos routes se croisaient davantage , il s’était beaucoup investi avec son équipe dans la préparation de la COP 21 et sa connaissance de la finance carbone va nous faire défaut. Il a fait partie des pionniers de l’action contre le changement climatique du groupe Caisse des Dépôts, au début des années 2000, en dirigeant sa mission climat et en lançant le Fonds Carbone Européen en 2005, dont il a assuré la gestion ensuite au sein de Natixis.

Encore un morceau d’histoire qui disparaît                                                                                                                    Pour l’instant il est très présent dans nos coeurs et nous pensons à vous,  toute sa famille, pour cette disparition si brutale, d’une violence extrême,  une mort au paradis.

Dominique Martin Ferrari