Segolene Royal annonce la revalorisation et la stabilisation du tarif d’achat pour les installations photovoltaiques inferieures a 100 kw et le lancement de l’appel d’offres outre mer

20/04/2015 at 13 h 34 min

À l’occasion de la matinée consacrée à la mobilisation des territoires pour la transition énergétique, qui s’est tenue ce matin à l’Elysée, en présence du Président de la République, et à laquelle participait Jean-Louis BAL, Président du SER, Ségolène ROYAL a annoncé la réévaluation et la stabilisation du tarif d’achat de l’électricité photovoltaïque pour les installations dont la puissance est comprise entre 0 et 100 kW pour les secteurs professionnels  (tarif dit « T4 ») : petit tertiaire, industriel et agricole. Elle a également annoncé le lancement de l’appel d’offres DOM avec stockage le 10 mai prochain.
 
Le tarif T4 s’élèvera à 13,95 centimes d’euro par kWh pour les installations de 0 à 36 kW et à 13,25 centimes d’euro par kWh pour les installations de 36 à 100 kW, soit une augmentation  de 10 % par rapport à la  valeur d’avril 2015. Ils resteront stables durant toute l’année 2015. A partir de 2016, la baisse tendancielle du tarif  passera de -10%, son rythme actuel, à -3%.
 
Par ailleurs, le lancement de l’appel d’offres DOM a été également annoncé  par la ministre pour le 10 mai. Celui-ci concernera les installations solaires d’une puissance supérieure à 100 kW avec stockage. Il contribue à l’objectif fixé par les pouvoirs publics d’atteindre 50 % d’énergies renouvelables à l’horizon 2020 dans les territoires ultra-marins et doit permettre de relancer une filière aujourd’hui quasiment à l’arrêt dans ces territoires.
 
Les professionnels de SER-SOLER sont satisfaits de ces mesures concrètes, qu’ils appelaient de leurs vœux depuis de nombreux mois, et qui vont permettre de relancer le développement de nouveaux projets sur ces segments de marché.
 
« Nous attendons désormais avec impatience la concrétisation d’autres mesures annoncées, comme celles concernant les installations en autoconsommation dans les secteurs industriels, tertiaires et agricoles», rappelle Jean-Louis BAL. Arnaud MINE, Président de SER-SOLER attire l’attention sur « la nécessité du lancement, avant l’automne, d’un appel d’offres pour les installations de grande puissance s’inscrivant dans une programmation pluriannuelle d’appels d’offres de grande ampleur, qui permettront  aux professionnels français de prendre part au formidable déploiement de cette forme d’énergie dans le monde».