Nous sommes des pessimistes. La FAO nous le promet en 2050 nous vivrons de protéines issues de la pêche!

19/11/2019 at 18 h 17 min

Serions nous d’incorrigibles pessimistes nous qui crions à la surpêche, à l’exploitation à outrence d ela mer!…La FAO vient de sortir un rapport qui le promet: en 2050 , nos protéines viendront de la pêche . Pourtant aujourd’hui , alors que l’on crie à l’épuisement nous n’en sommes qu’à 20% de protéines animales consommées dans le monde

Alors la recette? On la découvre dans cet extrait de l’article de Stephanie Senet dans le journal de l’environnement

MIEUX PÊCHER

Comment atteindre cet essor de protéines sans accroître la surpêche ? Les auteurs du rapport basent leur stratégie sur une nouvelle façon de pêcher, sans trop la détailler. Au programme: s’approcher du point zéro de la surpêche, optimiser l’utilisation des captures actuelles et puiser dans des ressources non exploitées. Résultat escompté: une hausse des captures annuelles allant jusqu’à 98 Mt. Soit une progression de 20% par rapport aux prises actuelles. Le rapport préconise une évaluation précise des stocks des espèces les plus importantes au plan nutritif, des contrôles efficaces et généralisés des pêcheurs pour réduire au maximum la surpêche, la suppression des subventions favorisant la surexploitation des ressources ainsi que le développement d’aires marines protégées bénéfiques à la reconstitution des espèces.

UNE NOUVELLE GÉNÉRATION D’AQUACULTURE

Mais les bénéfices les plus importants sont attendus au niveau de l’aquaculture marine, en particulier de la production d’algues et de bivalves (moules) qui ne nécessitent aucun intrant alimentaire et favorisent le développement des habitats d’espèces sauvages. L’aquaculture traditionnelle, qui est alimentée par les farines et huiles de poissons, n’est envisagée que si ses impacts environnementaux sont «minimisés», écrivent les auteurs. Pour faciliter l’émergence de cette nouvelle génération d’aquaculture, le rapport préconise de lever les freins réglementaires et de sensibiliser au mieux les consommateurs sur les atouts de ces protéines marines.

()

Tags: