Dorian et le réchauffement climatique: comprendre

05/09/2019 at 15 h 10 min

photo Hallywel

Alors que les phénomènes climatiques extrêmes se multiplient du fait du changement climatique, l’ouragan Dorian  pourrait devenir le plus puissant à s’abattre sur la côte est des États-Unis depuis 1992. La hausse de 2°C en moyenne des températures à la surface de l’Atlantique augmente la quantité d’énergie que peut en tirer Dorian. Ainsi, les ouragans s’intensifient de plus en plus rapidement à cause du changement climatique, alors que l’élévation du niveau de la mer permet par ailleurs aux tempêtes de se propager plus loin à l’intérieur des terres que par le passé (comme cela avait été le cas pour l’ouragan Florence, par exemple).

Le réchauffement est également responsable de l’augmentation du nombre d’épisodes de précipitations extrêmes à l’échelle mondiale au cours des dernières décennies. De tels événements ont nécessairement un impact sanitaire : les pluies extrêmes ont par exemple été la principale source de décès liés aux ouragans aux États-Unis entre 2016 et 2018, tandis qu’on observe que les tempêtes causent une augmentation des niveaux de pollution de l’air.

L’ouragan de catégorie 5 a touché terre Dimanche 1° Septembre et a fait de sdégats considérables avec de svents à 300km/h . ON compte déjà 20 morts. Les Nations unies ont estimé mercredi soir qu’environ 70.000 personnes avaient “besoin d’une aide immédiate” aux Bahamas. Lors d’un appel téléphonique depuis Nassau, le secrétaire général adjoint pour les Affaires humanitaires, Mark Lowcock, a indiqué que l’ONU avait débloqué un million de dollars de son fonds d’urgence pour apporter une première aide aux sinistrés.