Européennes: Guyane, EELV paye la mobilisation contre la montagne d’or

28/05/2019 at 8 h 38 min

(analyse guyaweb)

La Guyane et les Outre-mer ne se cachent plus pour voter Front – devenu Rassemblement – National, arrivé en tête des élections européennes qui se sont déroulées les 25 et 26 mai. En Guyane les écologistes arrivent deuxièmes devant le parti présidentiel La République En Marche mais par rapport aux élections européennes de 2014 Les Verts alors arrivés largement en tête perdent énormément de terrain face au Rassemblement National. Quant à l’abstention, l’autre grande gagnante du scrutin de 2019, bien qu’en léger recul elle atteint le chiffre affolant de 86%.

Le Rassemblement National confirme en Guyane et dans les Outre-mer

Les élections européennes de 2019 ont dessiné une nouvelle offre politique en Guyane. Comme cela s’était produit durant les élections présidentielles de 2017 qui avaient vu le parti de Marine Le Pen arriver dans le trio de tête lors du premier tour, notamment en Guyane, le Rassemblement National (RN) confirme sa position de leader dans les Outre-mer à l’occasion des élections européennes de 2019

13 communes guyanaises sur 22 votent majoritairement RN

En 2019 en Guyane le parti d’extrême-droite avec sa tête de liste Jordan Bardella obtient le meilleur résultat pour ces élections européennes avec 27,47% des suffrages exprimés contre 13,98% en 2014 soit un bond spectaculaire de 14 points.

Les chiffres communiqués par le ministère de l’Intérieur pour chaque commune confirment l’énorme percée du RN en Guyane: plus de la moitié a voté majoritairement Rassemblement National, la palme revenant à Saint-Georges de l’Oyapock (45,16%), ville frontalière avec le Brésil, suivie d’Iracoubo (43,20%), Ouanary (37,50%), Sinnamary (33,33%), Roura (33,08%), Macouria (33,07%),  Matoury (32,19%), Cayenne (29,63%), Camopi (28,89%), Saint-Laurent-du Maroni (26,55%), Mana (25,83%), Kourou (25,13%) et Papaïchton qui clôture le vote majoritaire pour le RN (25%).

Cet “ancrage” du RN est dû selon son représentant local Jérôme Harbourg à “l’implantation du mouvement en Guyane, réussie entre la Présidentielle et les Européennes”. Sur des thématiques régaliennes comme la sécurité ou l’immigration, Jérôme Harbourg estime que les Guyanais ont émis “un vote sanction contre la politique d’Emmanuel Macron” car les Guyanais “ne se sentent pas concernés au niveau européen”. Selon le représentant du RN en Guyane, les Européennes de 2019 traduisent à l’échelon local “un vote d’adhésion au RN” qui sera “durable pour les prochaines élections, notamment les Municipales de 2020”.

Europe Ecologie Les Verts est deuxième mais perd du terrain

Fortement mobilisés depuis 2016 contre le projet minier controversé de la Montagne d’Or et en faveur d’un changement pour le climat, Les Verts portés par le député européen Yannick Jadot ont créé la surprise tant sur le plan national qu’à échelle locale.

Au plan national les écologistes se placent sur le podium en obtenant 13,47% des suffrages,derrière le Rassemblement national (23,31%) et La République En Marche (22,41%) mais devant Les Républicains (8,48%), La France Insoumise (6,31%) et la liste conjointe PS – Place Publique (6,19%).

Le bon score national d’Europe Ecologie Les Verts (EELV) se retrouve en Guyane où la liste de Yannick Jadot arrive en deuxième position (18,47%), devant celle de La République En Marche (16,64%). La commune amérindienne d’Awala-Yalimapo, fief d’Alexis Tiouka qui figurait sur la liste de Yannick Jadot, fait figure de bastion du vote écologiste avec 60,32% pour EELV, devant Rémire-Montjoly (22,52%), Apatou (22,22%) et Saül (22,22%). “Le score national nous permet de doubler le nombre de députés européens” se félicite Michel Dubouillé, représentant de Guyane Ecologie.

Toutefois Les Verts, arrivés largement premiers lors des élections européennes de 2014 avec un très bon résultat de 40,99% des suffrages exprimés, connaissent une décrue vertigineuse de plus de 22 points en 2019, au profit du Rassemblement National. « Localement nous perdons devant le Front National” regrette Michel Dubouillé, qui constate que face à “l’absence de l’Etat devant ses obligations régaliennes, le vote guyanais en direction du Front National est lié à toutes ces problématiques, mais il faut reconnaître que la campagne de Guyane Ecologie a été très molle.”

L’abstention baisse mais reste massive

Bien que les élections européennes soient traditionnellement boudées par les électeurs, la participation a été en hausse par rapport au scrutin de 2014, tant au niveau national qu’en Guyane (+3 points).

La courbe de l’abstention ne s’est néanmoins pas franchement inversée et elle est restée massive, atteignant 50% au niveau national et 86% en Guyane !

La participation des électeurs sera donc l’un des enjeux des élections municipales qui se dérouleront en mars/avril 2020, notamment pour le parti présidentiel LREM qui n’est arrivé en tête des élections européennes 2019 que dans trois communes guyanaises, Grand-Santi (25%), Régina (57,05%) et Saint-Elie (90%).