Outre mers , terres européennes France tv LA 1

19/05/2019 at 16 h 44 min
Les 25 et 26 mai 2019, les électeurs de l’Union Européenne voteront pour élire de nouveaux représentants. Historiquement, l’abstention atteint des sommets Outre-mer lors de ce scrutin. Pourquoi un tel désintérêt ? A quoi sert réellement l’U.E. en Outre-mer ? Décryptage.

Décryptage : les Outre-mer et l’Union Européenne

Terres européennes à travers le monde

Loin des yeux, loin du cœur ?

Outre-mer, seuls 17% des électeurs se sont rendus aux urnes en 2014, lors des dernières élections européennes, contre plus de 42% au plan national. Un taux d’abstention record.

À en croire les électeurs ultramarins, l’une des raisons de ce désintérêt tient au fait que les actions de l’U.E. en Outre-mer seraient trop abstraites. Pourtant, de nombreuses infrastructures y ont été financées, au moins en partie, par l’Union Européenne :

  • la construction de la Nouvelle Route du Littoral à La Réunion
  • la mise aux normes et l’extension de l’aéroport Guadeloupe – pôle Caraïbes
  • le système d’évacuation des eaux usées de communes de Polynésie
  • le quai en eaux profondes de Saint-Pierre et Miquelon
  • etc etc etc

Deux exemples de projets qui ont bénéficié d’aides européennes : la nouvelle route du littoral à La Réunion et le quai en eaux profondes à Saint-Pierre et Miquelon

Mais attention, les Outre-mer de l’U.E. n’ont pas tous le même statut, ni les mêmes droits…

Les RUP, des territoires intégrés

Les RUP sont les régions ultrapériphériques de l’Union Européenne. Il en existe neuf au total. Cinq sont français : la Guyane, la Martinique, la Guadeloupe, Saint-Martin, La Réunion et Mayotte. Deux archipels portugais, les Açores et Madère complètent la liste, ainsi que l’archipel espagnol des Canaries.

© DR

Les RUP font partie intégrante de l’Union Européenne. Le droit européen s’y applique, même s’il prend en compte quelques caractéristiques :

  • l’éloignement du continent
  • l’insularité
  • une faible superficie
  • une faible population
  • un relief et un climat souvent difficiles.

De ces « handicaps structurels » découlent des dérogations et des subventions spécifiques aux Régions Ultrapériphériques.

Les PTOM, des territoires associés

L’autre statut, c’est celui des PTOM, les Pays et Territoires d’Outremer. C’est le cas de la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie, Wallis et Futuna, Saint-Pierre et Miquelon, Saint-Barthélémy, les Terres Australes et Antarctiques Françaises etc etc…

© DR

Ces territoires ne sont pas membres de l’Union Européenne. Les citoyens sont français, donc européens, ils possèdent un passeport européen. Le droit communautaire n’y est pas appliqué. Ces PTOM bénéficient tout de même d’accords commerciaux avantageux avec l’UE, mais pas seulement.

Un hôpital, un abattoir, l’assainissement des eaux usées, le programme Erasmus Plus… rien qu’en Polynésie, des enveloppes ont permis l’aboutissement d’une trentaine de projets depuis 1959.

Le réseau d’assainissement des eaux usées de la ville de Papeete a profité de fonds européens. © Antoine Boureau / Photononstop

La stratégie du gagnant gagnant

Si l’Union Européenne verse des milliards d’euros à ses Outre-mer, c’est qu’elle y trouve son compte. « Ce sont des opportunités pour l’UE d’être présente dans le Pacifique et aussi pour aider les PTOMs d’affronter les défis qui sont communs », explique Efstratios Pegidis, ancien chef du bureau de la Commission européenne pour les PTOM du Pacifique

Grâce à ses Outre-mer, l’Union Européenne se trouve sur toutes les grandes routes maritimes. Elle peut aussi se prévaloir d’un accès autonome à l’espace avec la base spatiale de Kourou en Guyane, d’une biodiversité inégalable…

L’Union Européenne peut se prévaloir d’un programme spatial, notamment grâce à la base de Kourou en Guyane. © Ody Amiet / AFP