Il est encore temps: avant le 28 fev appel d’offre au stockage

09/02/2019 at 15 h 35 min

vu dans batiweb:

Le stockage de l’électricité au cœur d’un appel à contributions de la Commission de régulation de l’énergie

Le stockage de l’électricité au cœur d’un appel à contributions de la Commission de régulation de l’énergie

Rappelant que la France vise à développer la production d’électricité d’origine renouvelable tout en évitant le recours aux énergies fossiles, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a récemment lancé un appel à contributions portant sur le stockage de l’électricité par batteries. Les parties intéressées ont jusqu’au 28 février prochain pour faire part de leurs propositions.La Commission de régulation de l’énergie (CRE), qui notait en juin dernier que les clients en offre de marché pour l’électricité et le gaz naturel sont toujours plus nombreux, a annoncé le 11 janvier le lancement d’un appel à contributions inédit.

Son but ? « Étudier le potentiel, mais aussi les éventuels freins au développement du stockage [de l’électricité par batteries, ndlr], et (…) comprendre quelles évolutions seraient à même de permettre un développement du stockage à la mesure des bénéfices qu’il peut apporter », comme l’explique l’organisme.

Cette initiative s’inscrit évidemment dans un projet national plus global, la loi de transition énergétique visant à réduire les émissions de CO2 tout en faisant croître la part d’électricité renouvelable dans le mix énergétique de la France.

Dans ce sens, le stockage d’énergie par batteries s’impose comme une bonne alternative pour répondre à la demande des ménages tout au long de l’année, d’autant que ce procédé a déjà séduit de nombreuses régions du monde (Royaume-Uni, Allemagne, Californie, Australie, Afrique, etc.).

Une démarche collaborative avant tout

Afin de développer cette technologie en France, la CRE compte d’abord s’assurer que le cadre réglementaire du marché s’y prête bel et bien. Le présent appel à contributions s’organisera ainsi autour de trois axes majeurs :
. l’insertion des installations de stockage dans le système électrique en simplifiant les procédures de raccordement et le cadre contractuel ;
. la vérification de la compatibilité des marchés du système électrique avec les spécificités du stockage ;
. l’analyse des prix existants, en adéquation avec les services rendus possibles par le stockage.

« La CRE souhaite recueillir les analyses et propositions des acteurs de marché sur les éventuels freins au développement du stockage, ainsi que sur les expérimentations et/ou évolutions réglementaires nécessaires pour lever ces freins », indique l’autorité administrative, qui se dit « favorable (…) à une démarche fondée sur des expérimentations ».

Pour participer, les contributeurs devront simplement répondre à une série de 5 questions, portant notamment sur la place du stockage d’électricité par batteries dans le système électrique, le cadre réglementaire ou encore les thématiques énoncées précédemment. Le questionnaire rempli sera ensuite à faire parvenir par courrier électronique à l’adresse stockage@cre.fr avant le 28 février 2019.

F.C