Réunion: un comité des pêches en ligne

08/02/2019 at 17 h 20 min

Le Comité des pêches dessine ses plans pour 2019

  • En 2019, la pêche artisanale devrait bénéficier d'un nouveau label commercial (photo DR).
    En 2019, la pêche artisanale devrait bénéficier d’un nouveau label commercial (photo DR).

Présidé par Bertrand Baillif, le comité des pêches vient de clore sa deuxième année de mandature. Si 2017 a été consacrée au rétablissement de la situation financière, 2018 « a été celle du lancement de nombreux projets », affirme le Comité des pêches dans un communiqué. Parmi ses principales réalisations, celui-ci cite la réhabilitation complète du parc de DCP (ndlr, dispositif de concentration de poissons) qui compte aujourd’hui 37 installations, « toutes pleinement opérationnelles ». Grâce au programme « Légine pour tous », le Comité des pêches a financé « la Caisse Chômage Intempéries », qui permet aux pêcheurs privés de mer à cause des intempéries d’être indemnisés à hauteur de 2 462 euros pour 40 jours travaillés. « Le Comité a contribué au maintien pour une année supplémentaire de ce dispositif qui devait vivre sa dernière année d’existence en 2019 », ajoute-t-il.

 Projets d’infrastructures portuaires

Cette année « verra les premiers aboutissements du travail entrepris depuis deux ans ». Le comité cite notamment la reconnaissance officielle de l’OPPAR (Organisation des Producteurs, Pêcheurs et Aquaculteurs Réunionnais), le lancement opérationnel du label pour la pêche artisanale locale et la mise en œuvre de nouveaux projets d’infrastructures portuaires. De nouveaux DCP devraient également être installés. « Au-delà de ces projets, le sujet du renouvellement de la flotte restera en 2019 une préoccupation majeure pour le Comité, qui pour rappel, milite pour un subventionnement exclusif de la flotte sur son segment des navires de 6 à 12 mètres, limitation indispensable au risque de sceller définitivement le sort de la pêche artisanale réunionnaise », conclut Bertrand Baillif, président du Comité des Pêches