Toujours mieux en termes de prévisions meteo grâce aux satellites

07/11/2018 at 13 h 07 min

Dans la nuit du 6 au 7 novembre 2018, le satellite européen de météorologie Metop-C a été mis en orbite avec succès par le lanceur russe Soyouz depuis de Centre spatial guyanais. MetOp-C, construit par Airbus Defence and Space, est le troisième satellite en orbite polaire d’Eumetsat, l’organisation européenne pour l’exploitation des satellites météorologiques. Les deux premiers satellites MetOp-A et MetOp-B, respectivement lancés en 2006 et 2012, sont toujours opérationnels et contribuent de manière primordiale à la réduction des erreurs de prévisions météorologiques, permettant des prévisions jusqu’à 10 jours à l’avance.

Il faut souligner que chaque satellite Metop embarque un instrument français IASI (Interféromètre Atmosphérique de Sondage Infrarouge), développé par le CNES en coopération avec Eumetsat et construit par Thales Alenia Space. Outre la température et l’humidité de l’atmosphère, IASI permet de mesurer plus de 25 composants atmosphériques avec une très grande précision et participe à la surveillance du climat. Une nouvelle génération de cet instrument, IASI-NG, est aujourd’hui en développement et sera lancée à bord des satellites météorologiques Metop-SG.