Culture: le mot kanak

04/11/2018 at 15 h 51 min

Le mot « kanak » (source La Croix)

Au XIXe siècle, la graphie française adoptée pour ce mot d’origine polynésienne signifiant « être humain » était canaque. Une écriture devenue très péjorative, voire raciste, à laquelle a été substituée celle de kanak, comme le souhaitaient les habitants de Nouvelle-Calédonie.

En 1988, les textes des Accords de Matignon ont intégré le terme sous une forme invariable, répondant à la revendication identitaire de nombre d’autochtones.

L’accord de ce mot en genre et en nombre, peut se faire pour être  conforme aux règles syntaxiques et aux préconisations des principaux dictionnaires de langue française de référence (le Grand Robert accorde le mot en genre et en nombre ; le Larousse uniquement en nombre).

Tags: