Quand éclatent les structures classiques….

24/10/2018 at 16 h 13 min

Vu dans localtis : Un contexte économique post Irma « extrêmement atypique »

LES PROJETS ET PORTEURS DE PROJETS NE SONT PAS TOUT À FAIT LES MÊMES QUE LES ANNÉES PRÉCÉDENTES.

Dans un récent bilan, Initiative Saint-Martin Active, souligne l’aspect « extrêmement atypique » du contexte économique post Irma.

La plateforme note depuis le début de l’année 2018, l’apparition « d’activités d’opportunité (dans le bâtiment notamment) », tout en craignant que ces activités « soient mises à mal avec le temps ». Ainsi, en 2018, elle recense 22 accueils de porteurs de projet dans le BTP contre 13 pour la même période l’année dernière. Il ne s’agit pas forcément de professionnels. Ce sont toujours des porteurs de petits projets nécessitant moins de 120 000 euros d’investissement.

Par ailleurs, la fermeture de nombreux établissements suite à Irma a, selon Initiative Saint-Martin Active, eu pour conséquence de générer de nouvelles vocations entrepreneuriales « puisque le jeu économique est redistribué ». La plateforme rapporte ainsi que « de nombreux salariés au chômage créent leur propre structure ». Sur 22 passages en comité, 17 étaient des demandeurs d’emploi cette année, soit 77% contre 63% l’année dernière.

Parallèlement, les projets de restauration sont nombreux et Initiative Saint-Martin Active considère qu’ils vont devoir se diversifier s’ils souhaitent être soutenus : « le secteur va être rapidement saturé à la vitesse des demandes de dossier de financement. Les banques sont d’ailleurs de plus en plus frileuses sur ce type de projets ».

La plateforme rappelle la volonté de la COM d’accompagner les porteurs de projets, notamment grâce à l’action d’Initiative Saint-Martin Active, de mettre l’accent sur la formation professionnelle « afin de faire monter en compétences les ressources présentes sur le territoire », mais aussi, avec l’Etat, de soutenir les projets en lien avec l’agriculture et l’écologie.