A lire: mangrove une forêt dans la mer

14/09/2018 at 7 h 51 min

• « Mangrove, une forêt dans la mer », sous la dir. de François Fromard, Emma Michaud, Martine Hossaert-McKey, CNRS-Cherche midi, 168 p., 24,90 €

Sous les tropiques, entre terre et mer, une forêt extraordinaire : la mangrove. Il s’agit d’une forêt maritime, longtemps perçue comme « un enfer vert », à cause de l’inextricabilité de ses racines, de la vase et des animaux, curieux ou parfois dangereux, qui y habitent.

70 espèces d’arbres et une faune originale

Écosystème complexe, présente de l’Amérique centrale à l’Indonésie en passant par les Antilles, la Guyane et Mayotte, la mangrove a la particularité d’être peuplée par seulement 70 espèces de palétuvier ou arbre à échasse à travers le monde. Un arbre capable de vivre les pieds dans l’eau salée !

Abritant une faune originale, des poissons « gros yeux », aptes à rester longtemps émergés au tigre du Bengale en passant par les huîtres, les crabes et les ibis, la mangrove héberge également une multitude de bactéries indispensables au recyclage de la matière organique. Mais, amputée par la crevetticulture intensive – sauf quelques endroits de Nouvelle-Calédonie et de Madagascar avec un label bio –, les coupes de bois, la pollution et les effets du réchauffement climatique, la mangrove est très fragile.

Un écosystème nécessaire à la planète entière

Rédigé par une vingtaine d’écologues forestiers, de biologistes marins et d’anthropologues, ce livre montre combien « sa préservation est un enjeu écologique mondial tant cet écosystème contribue à l’équilibre des littoraux tropicaux et, par effet rebond, à ceux de la planète tout entière », insiste François Fromard, écologue à l’université de Toulouse.

Qui sait en effet qu’elle est un véritable rempart contre l’érosion côtière, qu’elle est un « puits de carbone bleu », qu’elle est capable d’aider à la dépollution ? Milieu étrange avec son entre-deux, la mangrove joue aussi un fort rôle imaginaire comme nous le rappelle tout au long de ce livre Aimé Césaire, Patrick Chamoiseau ou Blaise Cendras