La COP 24 se prépare / Publication ce jour du rapport « The new Climate economy »

05/09/2018 at 13 h 14 min

Nicolas Hulot vient d’être remplacé par François de Rugy. Lors de son premier Conseil des ministres ce matin le nouveau ministre a entendu le chef de l’état dire que » l’on ne pouvait aller vite…. que les sujets écologiste réclament un changement profond de société« . Sans doute plus formé à l’économie, E. Macron n’a pas hésité  en un an de prendre des mesures radicales de basculement; il  n’a pas encore intégré le fait que l’écologie réclame la même urgence et ne pourra supporter le consensus (l’a t il cherché dans les précédents dossiers sociaux ?). L’Histoire lui donnera sans doute tort.

Alors qu’ à Bangkok se prépare la COP 24 , qu’en Californie se retrouve les régions du monde qui s’interrogent sur le désengagement de Trump, que vient de s’achever la réunion des états insulaires du Pacifique, un projet phare est publié ce jour   « The New Climate Economy », un raport qui montre qu’une action ambitieuse en faveur du climat pourrait générer 26 000 milliards de dollars de gains économiques cumulés d’ici 2030.Il adresse aux décideurs économiques et financiers, dans le secteur public comme privé, un appel urgent à s’inscrire dans un nouveau modèle de croissance inclusif, bas carbone et résilient. Le maître-mot : l’ambition.

Des réformes dans les principaux secteurs de l’économie (énergie, villes, alimentation et utilisation des terres, eau et industrie) pourraient :

 

  • générer plus de 65 millions d’emplois dans l’économie bas carbone en 2030, soit l’équivalent de l’ensemble de la main-d’œuvre actuelle du Royaume-Uni et de l’Égypte ;
  • éviter chaque année plus de 700 000 décès prématurés causés par la pollution de l’air à l’horizon  2030 ;
  • assurer, via une réforme des subventions et de la tarification du carbone, des recettes publiques supplémentaires estimées à 2800 milliards de dollars par an en 2030, soit l’équivalent du PIB actuel de l’Inde. Autant de fonds qui pourraient être utilisés pour investir dans les priorités nationales.

Pour aller plus loin, vous trouverez le rapport Développer un nouveau modèle de croissance inclusive pour le XXIe siècle : Accélérer l’action climatique dans un contexte d’urgence dans son intégralité (ici), le communiqué de presse en anglais (ici) et les principaux messages du rapport en français (ici).