Paludisme: Attention à la résistance….

30/06/2018 at 8 h 37 min

Lutter contre le palu auprès de tous !

Jusqu’à 46,8% des orpailleurs illégaux sont infectés par Plasmodium, le parasite responsable du paludisme. L’utilisation anarchique et fréquente des derniers traitements antipaludéens par cette population isolée favorise l’émergence de parasites résistants et freine le contrôle de la maladie sur le plateau des Guyanes. Pour autant, il ne faut pas désespérer.

La coopération entre établissements de santé et partenaires scientifiques de Guyane, du Brésil et du Suriname vient de déboucher sur un projet pilote innovant : depuis avril, des kits sont distribués aux garimpeiros sur des sites choisis. L’objectif : leur permettre de s’auto-diagnostiquer précisément puis de s’auto-traiter correctement ! Le projet va être testé pendant 15 mois encore. Les résultats devraient être disponibles fin de 2019. A suivre donc !