Dans guyaweb : une IT du président de la Commission du débat public: à lire absolument: http://www.guyaweb.com/actualites/news/montagne-dor/ce-debat-public-a-eu-lieu-et-est-riche-denseignements/?category_name=actualites%2Fnews%2Fmontagne-dor

23/06/2018 at 9 h 45 min

« Ce débat public a eu lieu et est riche d’enseignements »

Guyaweb étant accessible sur abonnement , nous nous permettons cet extrait :

Le 14 juin s’est déroulée à la CTG une rencontre avec le monde économique à laquelle deux cent personnes ont assisté. Elle a été organisée par la CTG et la CCI avec comme invités Pierre Paris, président de CMO (Compagnie de la Montagne d’Or), et le professeur Philippe Chalmin, président du think tank Cyclope, venu présenter son rapport – commandé par la CTG – sur les réalités socio-économiques du projet Montagne d’Or. Deux jours plus tard, le 16 juin, à peine 50 personnes (sans les socio-professionnels, élus de la CTG ou de la CCI) se sont déplacées à Cayenne pour le dernier atelier du débat public qui portait sur les retombées économiques du projet Montagne d’Or. Lorsqu’une rencontre comme celle du 14 juin à la CTG se déroule hors du débat public, quelle crédibilité peut-on accorder à celui-ci ?

Le débat public ne se veut pas le monopole de l’ensemble des discussions ou débats qui peuvent avoir lieu. La CTG organise ce qu’elle veut avec qui elle veut et a le droit d’organiser des réunions sur y compris des sujets du débat. Il n’y a pas d’interdiction. Je ne peux pour ma part que regretter que le monde économique ait préféré aller à cette réunion plutôt que de venir aux réunions publiques que nous organisons. Il y a une grosse différence tout de même car nous organisons des réunions publiques alors que celle de la CTG était sur invitation. Je ne pense pas que ce fait décrédibilise car il y avait moins de personnes deux jours après lors de la réunion du samedi 16 juin. Nous ne pourrons pas intégrer cette réunion de la CTG dans notre compte-rendu.

Samedi 16 juin dans l’après-midi étaient programmées 21 auditions à la mairie de Cayenne. Les différents acteurs du territoire ont eu jusqu’au lundi 11 juin pour s’inscrire. Pourtant le professeur Chalmin a été auditionné alors qu’il ne figurait pas sur la liste publiée le 12 juin. Pour quelles raisons avez-vous accepté son audition?

Mettons les choses au point. Nous étions en relation avec la CTG avant le 11 juin pour sa participation à l’une des auditions. Nous attendions confirmation et désignation de la personne. Il se trouve que la Collectivité a levé l’option et a désigné la personne qu’elle souhaitait pour elle tardivement à la date du 11 juin. M. Chalmin n’était pas là en son nom propre, c’est la CTG qui a demandé son inscription. Il n’était pas inscrit à temps donc sur liste d’attente en attendant de voir si il y avait une place qui se libérait et cela a été le cas avec la place de la FEDOMG (Fédération des Opérateurs Miniers de Guyane, ndlr). Mais il ne faut pas monter en épingle des incidents de ce genre…

Vous ne pensez pas qu’un « incident de ce genre » met à mal votre neutralité  ?

Non, pourquoi et en quoi  ?