Vu dans France Antilles: la Martinique oeuvre pour la biodiversité

30/04/2018 at 8 h 58 min

Pour rappel: sur ce sujet extrêmement important d ela biodiversité , le N°2 de l’outremer en métamorphose « biodiversité et filières agricoles autonomes » est toujours en vente, 52p, 10 euros : commande auprès de  » enmetamorphose@gmail.com »

Biosauve, un label pour préserver la biodiversité

H.SÉBASTIENVendredi 27 avril 2018
Biosauve, un label pour préserver la biodiversité
Andréa Polidore, Clarisse Castendet, Prisca Mentor, Juliano Marie-Sainte et Chtystelle Lordelot composent la petite équipe qui pilote ce projet.

Cinq jeunes inscrits à la Mission Locale du Nord ont créé le projet de label intitulé Biosauve. Cette action a été menée dans le cadre du dispositif intitulé La Mini Entreprise – Epa (entreprendre pour apprendre).

L’un des principaux objectifs de ce dispositif est de développer l’esprit d’entreprendre des jeunes grâce à une expérience pratique et complémentaire au savoir académique. Appliquer les connaissances, développer ses compétences, découvrir les métiers, s’ouvrir des perspectives, s’initier à la vie économique et au travail en groupe, développer l’autonomie, la responsabilité, la confiance en soi et la prise d’initiative… EPA est un programme de création d’entreprise qui s’adresse aux élèves inscrits au collège, au lycée, en structure d’insertion et en centre de formation.
La Mission Locale Nord participe pour la première fois à ce dispositif complet, qui propose de vivre l’aventure entrepreneuriale, depuis la recherche d’idées jusqu’à la vente du produit ; une mise en situation réelle qui permet aux jeunes de développer leurs compétences entrepreneuriales. Un concours permettra d’élire le meilleur projet d’entreprise de la Martinique. Ce matin l’épreuve orale a lieu au lycée Léopold-Bissol du Lamentin. L’équipe de Biosauve défendra son projet face au jury. Le jeudi 3 mai ce seront les épreuves thématiques suivies de la proclamation des résultats à la villa Laguerre à Rivière-Salée.
DES FRUITS D’HIER ET DE DEMAIN
Andréa Polidore, Clarisse Castendet, Prisca Mentor, Juliano Marie-Sainte et Chtystelle Lordelot composent la petite équipe qui pilote ce projet. Ils ont entre 17 et 25 ans et chacun d’eux occupe une fonction bien définie dans la mini entreprise (voir par ailleurs) « Préservons les générations futures » telle est la signature retenue par l’équipe de Biosauve pour identifier l’activité de l’entreprise. Il s’agit de la création d’un label baptisé « Biosauve » qui a pour but de sauvegarder la biodiversité par la vente de plants endémiques en voie de disparition tels que : le corossolier, le bilimbi (pied de cornichons), la pomme rose, la brie, le tamarinier des Indes, la caïmitier, le cachiman, le merisier, le sapotillier etc. Chaque plant sera étiqueté « Biosauve » afin qu’il soit bien identifié comme un produit en voie de disparition par le grand public. L’une des premières missions de l’entreprise consistera à passer un partenariat avec des organismes ciblés (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), le centre pénitentiaire, les centres d’Aide par le travail (CAT)) en vue de la production des plants.
Biosauve espère succéder à Natural 4 Home la minientreprise EPA de la classe de 4ème C du collège Roger-Castendet vainqueur du concours en 2017.
Le personnel de Biosauve
– Andréa Polidore, 23 ans, gérante, directrice des ventes et chargée de communication
– Chrystelle Lordelot, 23 ans, directrice des ressources humaines
– Clarisse Castendet, 25 ans, directrice marketing et de production
– Prisca Mentor, 19 ans, directrice financière
– Juliano Marie-Sainte, 17 ans directeur logistique