consultation sur l’eau et l’assainissement lancée auprès de tous les maires

30/04/2018 at 8 h 47 min

Merci de nous retourner toute information sur ce sujet : enmetamorphose@gmail.com. Métamorphose Outremers teindra effectivement une réunion de travail Mardi 11 Septembre prochain (save the date) : eau, assainissement, dessalement, efficience

Le Président de la République a annoncé au Congrès des maires le lancement d’Assises de l’eau pour relancer l’investissement dans l’eau et l’assainissement et garantir en même temps un bon service public et le soutien de l’activité économique et l’emploi, surtout en zone rurale.

Sébastien Lecornu, secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, préside les travaux de ces Assises qui rendront leurs conclusions en juillet. L’objectif ? Permettre aux élus locaux de faire des propositions sur la recherche de solutions techniques et financières pour la modernisation des réseaux d’eau et d’assainissement.

Le premier comité de pilotage des Assises s’est tenu le 24 avril dernier. Il a notamment permis d’arrêter le calendrier des travaux : La  première séquence donc d’avril à juillet  se concentrera sur les enjeux des réseaux d’eau et d’assainissement.  Une seconde d’août à novembre sur la résilience des territoires au changement climatique sera présidée par Nicolas Hulot

La consultation est ouverte à partir du 27 avril jusqu’au 25 mai prochain. Des Assises qui prennent place alors que la bascule de la compétence Eau et Assainissement des communes vers les interco à l’horizon 2020, est contestée.

Aux côtés de Sébastien Lecornu trois élus experts des enjeux de gestion de l’eau portent cette première séquence des assises :

  • Jean LAUNAY, président du Conseil national de l’eau, en sera le coordonnateur général ;
  • Alain LAMBERT, ancien ministre, conduira les travaux sur les nouvelles solutions de financement ;
  • Hervé PAUL, président de la commission eau, assainissement et énergie de la Métropole Nice Côte d’Azur, Maire de Saint-Martin-du-Var travaillera à de nouvelles solutions techniques et juridiques.

A Mayotte, on n’en est pas encore à la modernisationSeulement deux grosses stations à Mayotte, et très peu de raccordemnts

Dès le démarrage de ces Assises, le gouvernement a souhaité donner la parole aux élus qui gèrent au quotidien l’eau potable et l’assainissement pour les Français. Ces Assises s’inscrivent dans la démarche de la Conférence nationale des territoires. La consultation est accessible en cliquant ici. Elle est ouverte à partir du 27 avril jusqu’au 25 mai prochain.

Cette consultation permettra aux élus locaux de faire des propositions dans les deux groupes de travail sur la recherche de solutions techniques et financières pour la modernisation des réseaux d’eau et d’assainissement. Elle s’inscrit dans la première séquence des Assises de l’eau coordonnée par M. Jean Launay, président du Conseil national de l’Eau.

Rappelons qu’à Mayotte seulement 19% des ménages sont raccordés aux stations d’épuration d’assainissement collectif, et prés de 50% envoient leurs eaux usées dans la nature selon les chiffres donnés par le Sieam en 2017. L’investissement nécessaire avoisine les 700 millions d’euros.

« Cette consultation directe au plus près des territoires va permettre aux élus de s’exprimer sur ce que l’État peut faire pour les aider dans l’exercice des compétences eau et assainissement. Cet exercice est fondamental pour écrire ensemble les politiques publiques de l’eau et de l’assainissement dans les années qui viennent » explique Sébastien Lecornu.