Multiplication des projets d’exploitation en Guyane

12/04/2018 at 8 h 37 min

Alors que le débat public concernant la montagne d’or bat son plein, six autres projets d’exploitations sont actuellement déposés

sources: actu environnement

« Hasards du calendrier ou pas, six demandes de permis exclusifs de recherches de mines en Guyane, notamment d’or, sont en consultation du 9 avril au 28 avril 2018 inclus. Ces requêtes interviennent dans un contexte particulier. Un décret instaurant des dérogations aux règles applicables à l’évaluation environnementale en Guyane est paru mercredi 4 avril. Ce dernier prévoit de relever les seuils à partir desquels les projets sont soumis à un examen au cas par cas par l’autorité environnementale.

Parmi les demandes, cinq concernent Saint-Laurent-du-Maroni. Pour rappel, cette commune est sur l’emprise du projet d’exploitation aurifère dit de la Montagne d’Or.

Plus concrètement, la demande de permis Voltaire (société Sudmine) concerne une superficie d’environ 34,2 kilomètres carrés, situé sur le territoire de la commune de Saint-Laurent-du-Maroni. Elle s’intéresse aux mines de tantale, niobium et substances connexes (lithium, béryllium, étain, tungstène et or). Celle du permis West Wayamaga (société NordGold) de recherches de mines d’or et de substances connexes vise environ 325,16 kilomètres carrés, situés sur le territoire des communes de Saint-Laurent-du-Maroni, de Mana et d’Apatou. Pour mémoire, Nordgold est l’une des deux entreprises qui pilote le projet d’exploitation aurifère Montagne d’Or.

La société Newmont LaSource a déposé trois demandes de permis exclusifs de recherches de mines d’or et substances connexes (argent, platine, métaux de la mine de platine, cuivre, cérium, scandium et autres éléments de terres rares, zinc, plomb, chrome, nickel, bismuth, tellure et diamant) : l’une (permis NEM6) sur environ 49,90 km² à Saint-Laurent-du-Maroni, l’autre (permis NEM7) sur environ 96,99 km², sur les communes de Mana et de Saint-Laurent-du-Maroni et la dernière (permis NEM8) sur environ 6,29 km² de la commune de Saint-Laurent-du-Maroni.

Enfin, la demande de permis Conrad (entreprise Phénix) porte sur environ 43 kilomètres carrés sur la commune de Régina.