La COP 24 se prépare . Appel à tous ceux qui suivent le débat énergie

09/04/2018 at 9 h 30 min

Le think tank World Resources Institute (WRI) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (UNDP) lanceront l’initiative « Long-Term Strategies » lors d’une conférence de presse en ligne le jeudi 12 avril à 15:30 CEST. Accessibles en ligne, les ressources proposées incluent 40 « perspectives d’expert (dont Patricia Espinosa, Nick Stern et Laurence Tubiana), des études de cas et des analyses.

Vous trouverez l’invitation en PJ. RSVP auprès du WRI pour recevoir l’adresse du site Internet avant sa mise en ligne le 12 : beth.elliott@wri.org

Les intervenants feront aussi le point sur la situation des principaux pays en termes de stratégie de long terme : qui l’a fait, qui y travaille… ou pas. Rappelons que la Decision 1/CP.21, adoptée lors de la COP21 à Paris, « invite » tous les pays à présenter d’ici 2020 une stratégie de développement bas-carbone à l’horizon 2050.

Le Conseil Européen  du 22 mars a donné instruction à la Commission de présenter une stratégie climatique pour 2050 « d’ici le premier trimestre 2019 » (voir les conclusions du sommet ici). Il s’agira pour la Commission de mettre à jour sa feuille de route pour une économie bas-carbone adoptée en 2011 (NB : I4CE présentera demain une étude très éclairante à cet égard).

A l’international, le sujet est notamment à l’agenda du groupe de travail « Climate Sustainability » du G20 sous présidence de l’Argentine, groupe qui doit se réunir les 17 et 18 avril à Buenos Aires.

Rappelons que les Etats Unis, le Mexique, le Canada et l’Allemagne ont été les premiers à présenterune stratégie de long terme, à la COP22, et que tous les plans déjà déposés sont accessibles ici.

Signalons enfin que parmi les speakers figurera Richard Baron, climate policy advisor de l’OCDE et directeur exécutif de la 2050 Pathways Platform, une initiative lancée à la COP22 par les championnes de haut niveau pour le climat Laurence Tubiana, DG de European Climate Foundation, et dont cette dernière héberge le secrétariat. La plateforme compte déjà 26 pays, 15 villes, 17 régions et 192 entreprises membres.