Zoom sur l’évolution des termites c

09/02/2018 at 14 h 29 min

(c)Sobotnik Glosso_occ

La capacité de certaines termites de « manger » le bois provient des organismes vivants composés d’une seule cellule, présents dans leur tube digestif. Ainsi des espèces différentes de termites abritent un ensemble de « microbiotes » spécifiques, ce qui porte à imaginer que l’évolution de l’hôte et de ses « invités » intestinaux s’est faite conjointement.

Une équipe de chercheurs a prélevé des termites Glossotermes oculatus près du barrage de Petit-Saut en 2013 et 2015, au sein de la réserve naturelle des Nouragues en 2014 et d’autres espèces Serritermes serrifer sur le campus de l’Université de Brasilia en 2015. Elle a ensuite analysé le contenu de leurs estomacs grâce à différentes techniques : microscope électronique à balayage, séquençage ADN… Les résultats remettent en question les connaissances que les chercheurs avaient sur l’évolution et le lignage entre certaines familles de termites.

L’évolution est un processus qui s’exprime aussi en observant les entrailles.