Les sargasses sont de retour

28/01/2018 at 18 h 58 min

Et elles coutent cher! http://www.martinique.franceantilles.fr/regions/sud/le-retour-des-algues-sargasses-452876.php 

L’ademe tente de trouver des solutions

Pour rappel, retrouver dans la revue N°2 « l’outremer en métamorphose: biodiversité et filières agricoles » (en vente actuellement) ce papier sur les sargasses:

Outre le réchauffement, la montée des eaux, l’acidification des milieux aquatiques et la raréfaction de l’oxygène on assiste à de drôles de prolifération d’algues dans les océans. Bien sûr le réchauffement n’en est pas la seule cause, mais nos océans font face à de nouvelles espèces envahissantes Ainsi les Caraïbes sont victimes d’un phénomène de sargasses, une algue brunâtre qui s’agglomère en masse sur les rivages Une fois sur terre, la sargasse se décompose et libère du gaz H2S, l’hydrogène sulfuré, réputé pour sa toxicité à forte dose et son odeur nauséabonde. Depuis 2011, des millions de tonnes de ces sargasses flottantes s’échouent aux Caraïbes, Afrique de l’Ouest, au nord du Brésil et pénètrent en masse dans la mer des Caraïbes pour finir sur les plages de Floride. Leur quantité empêche la navigation dans les petits ports, les herbiers de plantes sous marines sont détruits, les tortues ne peuvent plus pondre sur les plages…Les échantillons sont prélevés, les analyses sont en cours, et bientôt on saura combien d’espèces il y a dans ces zones, comment se dispersent-elles sur l’océan, quelle est l’influence des fleuves amazoniens sur leur prolifération, quel est le rôle du réchauffement de l’océan et celui des brumes de sables du Sahara… Il faudra encore patienter une bonne année pour lever un coin du voile sur l’une des plus grandes proliférations d’espèce sur la planète.