Chantal Berthelot ne sera pas candidate aux lesgislatives partielles de guyane

04/01/2018 at 11 h 29 min

sources guyaweb:

Après deux mandats en tant que députée (de 2007 à 2017), Chantal Berthelot, agricultrice originaire de Mana, a réagi sur son éventuelle candidature pour les élections législatives partielles qui se dérouleront vraisemblablement en mars prochain.

« Chaque jour, depuis l’annulation des élections législatives de la seconde circonscription, vous êtes nombreux à souhaiter ma candidature. Je suis très touchée par vos paroles de soutien, d’encouragement, de considération. Je remercie chacun d’entre vous pour vos marques de confiance. Depuis six mois, ma nouvelle page de vie tant professionnelle que personnelle se structure autour d’ambitions qui me plaisent et m’enrichissent. Ce tournant s’inscrit dans ma mission de servir la Guyane encore et toujours. C’est pourquoi, je ne serai pas candidate  à cette nouvelle élection législative » a déclaré Chantal Berthelot par voie de communiqué.

Arrivée troisième (19,45% des voix) au premier tour des élections législatives de juin dernier derrière Davy Rimane (20,28%) et Lenaïck Adam (36,44%), Chantal Berthelot qui se présentait sous l’étiquette divers gauche et était soutenue par le Parti socialiste guyanais et le mouvement A gauche en Guyane, avait été éliminée de la course à la députation dans la deuxième circonscription de Guyane regroupant les communes de Saint-Laurent-du Maroni, Kourou, Sinnamary, Macouria, Saint-Elie, Montsinery-Tonnégrande, Maripasoula, Saül, Grand-Santi, Apatou, Papaïchton, Iracoubo, Mana et Awala-Yalimapo.

Chantal Berthelot a fait un remarquable travail autour de la loi biodiversité. Elle avait le sens des reconnaissances multiculturelles guyanaises . Ne doutons pas un instant que les reconversions des territoires de Mana lui seront indifférents.