coup de théâtre en clôture des assises de l’alimentation

21/12/2017 at 19 h 31 min

Alors qu’il devient de plus en plus difficile de se faire accréditer en tant que journaliste aux grandes manifestations , les services de presse concernés nous renvoie au suivi de l’évenement sur internet. C’est vrai tout est filmé désormais. Mais n’est ce pas une drôle de manière de concevoir notre métier de journalisme ? Nous avons besoin de questionner les participants, de saisir les ambiances de couloirs, de repérer les intervenants et d’entrer en relation d’échanges. Tout cela fait partie de notre métier et nous permet de questionner l’information fournie par le gouvernement

La salle Pierre Mendès France où se déroulait le rendu des Assises étant ce matin « trop remplie » , j’ai donc regardé les interventions des uns et des autres sur le fil internet.

Une belle succession de power point . Au moins cela permettra de travailler tranquillement.

Mais quid du coup de thèâtre de fin de matinée ?

Nicolas Hulot n’a pas prononcé son discours . Prétexte officiel : changement d’agenda. Il faut attendre le 20H de ce soir pour en savoir un peu plus ; Nicolas Hulot est mécontent. Il est vrai que ces assises se clôturent sur du vent et que toute la dimension santé et point de vue du consommateur ont été peu balayés.

Travaillant sur le résultat de ces assises dans les régions tropicales en vue de la sortie en Janvier de la revue « l’outremer en métamorphose » consacrée à la biodiversité et aux filières agricoles plus autonomes, il est évident que le principal chantier à ouvrir est celui de la modification des habitudes alimentaires et de la responsabilisation des consommateurs.

Autant de point négligés aujourd’hui. Ne parlons même pas de la question de la production décarbonée …Pas un mot ! le One planet summit est déjà aux oubliettes