Selon leur organisation, les banques alimentaires ont fonctionné après le ouragans

30/09/2017 at 16 h 34 min

Peu de temps après le passage dramatique de l’Ouragan Irma sur les îles de Saint-Barthélemy et Saint-Martin (dans la nuit du 5 au 6 septembre), le réseau des Banques Alimentaires s’est mobilisé sur toute la métropole pour centraliser les dons de denrées et fédérer les soutiens donateurs et logistiques afin d’acheminer un maximum de produits secs de première nécessité vers la Banque Alimentaire de Guadeloupe, coordinatrice de l’aide d’urgence sur la zone. Leur appel au don, relayé dans notre newsletter le 11 septembre (voir NL n°2551), a porté ses fruits. « En 24h, 150 palettes, soit 75 tonnes de denrées, avaient déjà été mises à disposition, et nous disposons à ce jour de plus de 230 palettes de produits de première nécessité, soit près de 130 tonnes de denrées auxquelles s’ajoutent des dons de farine des Etablissement Soufflet, d’huile de l’industriel Cargill, du sucre de l’industriel Téréos et diverses denrées de chez AgroMousquetaires, Pomona Passion Froid, Episaveurs , Nespresso ,Materne et Blédina groupe Danone » indique le site internet des Banques Alimentaires. L’appel au soutien logistique pour acheminer toutes ces denrées vers la Gaudeloupe a également été entendu. De nombreux transporteurs, logisticiens et compagnies maritimes ont spontanément proposé leur aide : les transporteurs routiers Ziegler, Lévêque, Leloup, le groupement Flo (qui a notamment diffusé le message d’appel à l’aide sur la bourse de fret B2PWeb), la start-up Fretlink, et côté conteneurs maritimes, Naxco Group avec Shipping Agency Service et Geets, CMA-CGM, Bolloré Transports & Logistics, Fuidor et Système U Logistique. n grand merci à eux tous ! JLR 
Contact : Service approvisionnement :
01 49 08 04 78 – ffba.appro@banquealimentaire.org

Photo ©Elise Faltot