A la rencontre des peuples sur France Inter

08/08/2017 at 8 h 10 min

Tous les dimanches à 14h,  France inter consacre une émission aux peuples d’origine des territoires . Alors que Rodolphe Alexandre , président de la CTG vient de décider d’une journée consacrée aux peuples autochtones guyanais, allons à la découverte de ces fractures entre modernité et traditions . En 2010 nous avions produit une série « portraits d’outremer » diffusée sur France ô , portrait de ceux que nous avions rencontré à ces frontières. Je ne sais si comme le titre Libé « ils ne savent plus qui ils sont » mais il est évident que leurs difficultés existentielles ne sont pas toujours prises en compte

retrouvez l’un de ces documentaireshttps://www.dailymotion.com/video/x2oklfr   La vie d’un indien Arawak de GuyaneAu moment où les peuples premiers revendiquent leurs droits à échelle onusienne, nous avons choisi de vous faire entrer dans la culture des peuples premiers de la République française (amérindiens, kanaks, wallisiens;..), avec ce portrait d’Henri, un  Arawak du village de Sainte rose .Il aidera peut être à comprendre le malaise de ces peuples qui, comme dans d’autres contrées,  souffrent de leur vie partagée entre deux cultures.

 

l’article de ce jour dans libé:

Par Anne Pastor et Hugo Moatti — 7 août 2017 à 19:58

«Ils ne savent plus qui ils sont» Miquel Dewer-Plana

Kanaks de Nouvelle-Calédonie, Amérindiens de Guyane, Insulaires de Polynésie, Mahorais de Mayotte… Ces citoyens français se battent encore pour gagner leur place au sein de la République. Tout l’été, France Inter part à la rencontre de ces oubliés. Ce dimanche, «à la reconquête de l’identité» raconté par le photographe Miquel Dewer-Plana.

En quelques décennies, les Amérindiens de Guyane sont devenus des citoyens français. Ils ont découvert un nouveau système de valeurs mais ils ont perdu leur mode de vie traditionnel, leur savoir et leur dignité. Aujourd’hui ils sont entre deux et rêvent d’une identité propre tout en étant français.

Miquel Dewer Plana est photojournaliste. Depuis 25 ans, il met en lumière les peuples autochtones. Depuis quatre ans, il accompagne les Amérindiens de Guyane dans leur reconquête identitaire.

«Je me suis rendu compte qu’il passait souvent d’un costume à un autre. J’avais envie de parler de cette problématique identitaire. Ils ne sont plus totalement comme les parents ou les grands-parents mais ils ne sont pas non plus comme les Occidentaux qu’ils voient. Ils sont la première génération à ne plus vouloir vivre de manière traditionnelle avec ses contraintes: comme les mariages arrangés ou le statut des uns et des autres dépend du lignage et ne peut évoluer.

les précédentes chroniques

J’ai donc réalisé des portraits d’eux en costumes traditionnels et en Occidentaux. Ce qui est très étonnant dans les diptyques chez des jeunes filles comme Sylvana qui est la première à avoir eu son bac général, c’est cette différence, ces deux personnalités qu’elle montre. En tenue traditionnelle on la sent un peu figée avec son cache-sexe et son tablier de perles et ses seins nus. C’est le regard d’une femme fière de ce qu’elle est, de sa culture, de ses racines.

Puis de l’autre côté, on la voit habillée avec un short très court, dans une posture extrêmement féminine où tout d’un coup le fait de s’habiller comme l’Autre lui permet de vivre une féminité qu’elle n’a pas lorsqu’elle est dans sa communauté. Alors les filles ont des attitudes un peu lascives, un peu provocantes alors que les garçons en tenue d’Amérindiens jouent les guerriers et puis en tenue d’Occidental jouent aux mauvais garçons.

Finalement ils ne sont ni l’un ni l’autre. C’est une attitude un peu schizophrénique où, ils jouent des personnages mais ils ne savent plus qui ils sont en réalité.»

Voyage en Terre d’Outre-mer, tous les dimanches à 14 heures sur France Inter et sur le site Voyages de Libération.

lire aussi:

http://metamorphose-outremers.com/?p=980 Nous venons tous de quelque part

http://metamorphose-outremers.com/?p=1896 Liberation : voyage en terre d’outremer

http://metamorphose-outremers.com/?p=1408 clarifier la reconnaissance des peuples amerindiens

http://metamorphose-outremers.com/?p=1255 Guyane mourir de trop de France