La polémique s’amplifie autour du projet de la montagne d’or

26/07/2017 at 14 h 31 min

Alors que les travaux du projet en mai dernier étai ent estimés  « à 266 millions d’euros » ce qui entrainait l’obligation d’un débat public devant la CNDP (à partir de 150 millions d’euros) , le 5 juillet le maître d’ouvrage annonce un montant de 80 millions d’euros« un refus assumé par la Compagnie Minière d’un débat public indépendant et transparent sur l’opportunité et les enjeux du projet » selon France Nature Environnement.

Mais plus grave , Roch Lefrançois interviewé par Guyane 1° avoue soumettre à l’enquête publique un dossier incomplet puisque « les mesures pour éviter les ruptures des digues de retenue ne seront présentées qu’au 4° trimestre, les études de danger en cours étant sans résultat et à compléter » .

On sait que la plupart du temps ces situations intermédiaires  dans les chantier PP, permettent au privé de commencer des travaux que le service public ne peut jamais rembourser et qui , quelques soient les conclusions du débat engagent le projet. Des conflits qui deviennent des abcés politiques et économiques. La somme avancée de 350.000 euros pour la réhabilitation des zones déjà impactées est dérisoire et rend peu crédible le processus.

(A suivre: analyse des chiffres d’emploi promis sur le long et court terme/travaux de terrassement et de dynamitage et travaux d’exploitation)

 

D martin Ferrari