Pourquoi les DOM n’auront pas forcément le droit aux voitures électriques ?

30/06/2014 at 19 h 16 min

En métropole, la loi sur la transition énergétique fait la part belle aux véhicules électriques. L’article 10 pourrait les autoriser à circuler dans les voies réservées aux transports publics. Propriétaires des réseaux de distribution d’électricité, les collectivités devront participer au déploiement des bornes de recharge. Enfin, Ségolène Royal propose, en cumulant le bonus automobile et une prime à la casse pour les véhicules Diesel, de porter à 10 000 euros le montant de l’aide à l’achat d’une voiture électrique.

Mais à noter dans l’article 63 la possibilité de limiter le déploiement des voitures électriques dans les départements et collectivités d’Outre-Mer, afin de « maîtriser les impacts sur le réseau public de distribution éclectique et à ne pas induire d’augmentation des émissions de gaz à effet de serre », l’essentiel de l’électricité consommée dans les « zones non interconnectées » étant produites pas des centrales thermiques au fioul ou au charbon.

Certes, mais c’est reconnaître implicitement que l’augmentation de véhicules électriques conduira à une surconsommation d’énergies (entrave au dacteur 4), et c’est oublier le travail mené dans les DOM en matière d’autonomie par rapport au carburant livré de France et toujours source de préoccupation.

Pourtant la Réunion avait en 2010 et 2013 mené un travail considérable sur le sujet. En 2013 encore, superficie du territoire, densité du réseau de points de charge, courant photovoltaïque à profusion… Toutes les conditions semblent réunies pour que la voiture électrique s’implante durablement sur l’île de la Réunion.

Dans le cadre du projet VERT (Véhicule Electrique pour une Réunion Technologique), sept partenaires, publics et privés : Renault, Sunzil, Schneider Electric, EDF, le Groupe Bernard Hayot et Total ont planché. Depuis le 11 novembre 2012, GHB, importateur et distributeur de Renault à la Réunion, commercialise la gamme des Twizy, ZOE et Kangoo Z.Z en location longue durée de cinq ans au prix respectifs de 299, 599, et 499€ TTC par mois. Une simulation complexe d’usage des renouvelables rendait le véhicule électrique intéressant sans alourdir la charge pesant sur le réseau grâce à un pilotage intelligent de la charge, et une réinjection partielle de l’énergie des batteries des véhicules à terme dans le réseau pourra avoir un effet stabilisateur. L’augmentation des énergies renouvelables dans le mix pourra être augmentée.

Encore un projet Outre-Mer mis à mal par une décision hexagonale ? L’avenir le dira, mais les industriels semblaient dans l’attente que leurs travaux réunionnais s’étendent aussi aux autres DOM et TOM qui auraient pu bénéficier de l’expérience acquise par l’île de la Réunion.


RV : la Réunion accueillait les 24,25 et 26 juon prochains la Conférence Internationale Climate-Energie autour de la thématique : « les îles et le changement climatique : Opportunités, Résilience, Adaptation, en collaboration avec le Climate Group et R20 « Régions of Climate Action »

En savoir plus : le documentaire « éclat de planète » ici


Par Dominique Martin-Ferrari