Bel accord en Guyane

22/04/2017 at 17 h 36 min

avec le Figaro: Le collectif qui réclamait des mesures sécuritaires, économiques et sociales pour permettre au territoire d’outre-mer de rattraper son retard sur l’Hexagone, demandait plus de trois milliards d’euros à l’Etat, alors que celui-ci a mis sur la table un plan d’urgence de plus d’un milliard d’euros. Il a notamment obtenu que le gouvernement «acte» les 2,1 milliards demandés, alors que le premier ministre, Bernard Cazeneuve, avait d’abord parlé de revendications «irréalistes», a rappelé Davy Rimane.

Ces mesures supplémentaires seront intégrées, non pas dans un futur «plan de convergence», que refusait le collectif, mais dans un «plan d’investissement», notamment sur la santé et l’éducation, a-t-il expliqué. Sur le foncier, il a obtenu l’engagement de l’Etat «à céder gratuitement 250.000 hectares de foncier (domaine privé de l’Etat) à la Collectivité Territoriale Guyanaise et aux communes de Guyane», et 400.000 hectares aux peuples autochtones et bushinengues. Il a également obtenu que la question sur la «rétrocession totale» des terres soit discutée «lors des prochains états généraux de la Guyane». Un immense pas vient d’être fait dans l’occupation du territoire guyanais

Enfin, il a aussi obtenu la garantie n’y aurait aucune poursuite judiciaire, pénale et financière envers «les signataires de l’accord».