savoir se protéger

21/04/2017 at 14 h 37 min

Dis moi comment tu te protèges…

… je te dirai qui tu es ! En raison de nombreuses épidémies et grâce aux campagnes de sensibilisation, nous savons que les maladies transmises par les moustiques peuvent être évitées en prenant des précautions élémentaires : supprimer les gites larvaires, utiliser des moustiquaires, porter des vêtements longs, se protéger avec des insecticides…

Une étude menée sur les 16-24 ans s’est intéressée, pour la première fois dans le département, aux connaissances, dispositions et comportements face à la dengue, au chikungunya, au paludisme ou à la fièvre jaune. Se protéger contre les moustiques dépendrait d’éléments socio-culturels et cognitifs. Trois types d’individus se côtoieraient : 1/ceux qui se protègent peu, 2/ceux qui se protègent moyennement et 3/ceux qui se protègent beaucoup. Une jeune femme, dont l’entourage a fait des études, vivant dans une maison individuelle et avec une bonne connaissance de ces maladies vectorielles aurait ainsi plus de chance d’appartenir à cette troisième catégorie !

Fritzell C et Al. (2016) Knowledge, 
Attitude and Practices of Vector-Borne Disease Prevention during the Emergence 
of a New Arbovirus: Implications for the Control of Chikungunya Virus in French 
Guiana. PLoS Negl Trop Dis 10(11): e0005081.