Des assises pour l’outremer: la promesse de Macron

12/04/2017 at 23 h 47 min

OUTRE-MER. C’est une promesse faite dans la foulée de sa rencontre à Paris avec les associations ultramarines. Emmanuel Macron s’est engagé à organiser des « Assises pour l’Outre-Mer » dans les trois premiers mois de son quinquennat, s’il est élu à la présidentielle. Elles auront lieu dans chaque territoire, coordonnées par des délégués. « L’objectif est de définir avec toutes les bonnes volontés, les politiques à mettre en place durant la première année pour répondre aux urgences », explique le député maire de Saint-Leu, Thierry Robert, membre du comité politique du favori des sondages. Emmanuel Macron propose également de « revoir l’approche stratégique pour chaque territoire qui reposera sur trois axes forts : une politique d’investissements hors les 50 milliards nationaux, la mise en place d’une politique de filière et l’adaptation de la réglementation ».

« Je me réjouis de ces annonces qui s’inscrivent en rupture avec les discours empreints de clientélisme qui ont effectivement bien trop duré. La reconnaissance des spécificités locales, le travail au-delà des clivages politiques font partie des règles d’or du LPA », commente Thierry Robert, « cette approche tant sur le fond que sur la forme ouvre réellement la voie à l’émancipation des territoires ultramarins dans une République qui assume sa diversité. Emmanuel Macron a confiance en l’Outre-mer, je partage cette vision d’avenir. »