J+3 à la COP22, Marrakech, le temps de l’action !

10/11/2016 at 8 h 34 min

Dernières news en direct d eMarrakech Edito du Comité 21 :

La pluie (battante) le jour de l’ouverture, lundi 7 novembre, est-elle un signe du bouleversement climatique ou de la bienveillance divine, veillant à ce que les organisateurs de la COP ne manquent pas d’eau ? Nous savions déjà que pour cette COP22 le thème de l’adaptation serait à l’honneur mais les délégués ont effectivement du s’adapter eux-mêmes à la « gadoue » et au froid … deux premières surprises de cette conférence marocaine.

La zone verte en ce lundi matin était toujours en cours de peaufinage lorsque les portes se sont ouvertes aux quelques rares représentants de la société non étatiques qui avaient réussi la veille à obtenir leur accréditation zone verte. Heureusement dès le mardi 8 novembre, les organisateurs de la COP22 avaient décidé d’abandonner l’idée d’une accréditation nominative, laissant ainsi le public visiter les différents stands et grossir les rangs des auditeurs des conférences.

En zone bleue, les Etats ont ouvert en grande pompe

cette première conférence après l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris et ont souligné plusieurs fois le rôle crucial des acteurs non étatiques : « 80% de la mise œuvre de l’Accord de Paris relèvera des acteurs non étatiques », c’est par ces mots que Mme Hakima El Haité, Ministre de l’Environnement du Royaume du Maroc, a prononcé son premier discours de la COP22. «Je pense qu’il est important pour nous tous de reconnaître que les acteurs non étatiques avancent déjà et qu’il y a beaucoup de choses mises en œuvre, d’initiatives et de coalitions. Ils sont très actifs », a-t-elle dit.

Cette semaine sera plus marquée par des événements, des side-event et des consultations informelles que par des avancées véritables pour la mise en place de l’Accord de Paris, d’autant qu’une autre pluie battante s’est abattue le 9 novembre au matin : l’élection de Donald Trump à la Présidence des Etats Unis.